Expo1 : Ma santé, mon histoire

L'utilisation de méthodologies visuelles participatives dans la santé globale

 

Contexte :
Les méthodologies visuelles participatives telles que Photovoice permettent aux participants de recueillir des indications de leur état de santé et de bien-être en produisant des données visuelles à partir de leur propre identité et expériences de vie. L'efficacité de ces méthodes est reconnue pour connaître l'opinion et les besoins des communautés en transformant les sujets passifs de la recherche en agents de changement actifs, impliqués dans la définition du problème ainsi que dans le développement et la diffusion des savoirs.
Les participantes du projet - des apprenties-photographes - ont reçu une formation spéciale à Katmandou. Puis elles ont reconstitué leur propre vécu, ainsi que les difficultés et souffrances endurées par leurs pairs atteintes de prolapsus utérin, une affection qui touche près d'un million de femmes au Népal.

Leur reportage photo a permis à la Société népalaise d'obstétriciens et gynécologues (NESOG) de réaliser deux brochures de sensibilisation.

Le but de ce projet, appelé “Femmes en lutte contre le prolapsus" (Women Fight Against Prolapse) est de sensibiliser la communauté à travers une initiative d'éducation par les pairs en formant des femmes ordinaires à développer le savoir de leurs pairs et à créer un réseau de femmes engagées dans la lutte contre le prolapsus utérin dans l'espoir de contribuer à un changement social grâce au pouvoir de l'image.

 

Organisations partenaires :

  • Société népalaise d'obstétriciens et gynécologues (NESOG)
  • Institut de santé globale, Faculté de médecine, Université de Genève (UNIGE)

 

Liens :

 

 

Contact :

  • Sophie Inglin, M.A, MPH : womenhealthmedia@gmail.com
  • Sophie Inglin sera présente au Geneva Health Forum

 

Cette exposition sera également visible du 3 avril au 26 mars 2018 dans le hall de l'UNIGE, Uni Carl Vogt, 66 Boulevard Carl-Vogt

Téléchargez le dépliant de l'exposition.