WS03 : Définir une stratégie permettant de diagnostiquer les principales pathologies gynécologiques en une journée et à un prix abordable dans un hôpital de district en Afrique

Contexte :

Les pathologies gynécologiques apparaissent de plus en plus comme une cause importante de morbidités et de mortalité en Afrique. Il s'agit principalement des cancers du col utérin (liés aux infections à HPV), de la schistosomiase génitale féminine et les infections sexuellement transmissibles (Syphilis, gonorrhée, chlamydiae, etc.).

Le diagnostic repose le plus souvent uniquement sur l’anamnèse et l’examen clinique. De bons outils diagnostiques robustes et abordables permettant d’identifier ces problématiques manquent.
Les femmes qui sont le plus souvent atteintes par ces affections vivent en milieu rural où l’accès aux structures de santé est difficile.
La stratégie serait de pouvoir réaliser l’ensemble de ces tests le jour même de leur visite à l’hôpital et d’avoir un diagnostic rapide et précis pour traiter ces personnes directement et ainsi éviter de les perdre de vue.

Objectifs :

Lors de cet atelier, nous souhaitons établir un cahier des charges qui permettrait de définir une stratégie « Test and Treat in one day » pour les principales pathologies gynécologiques.
En particulier, nous souhaitons :

  1. Définir la liste de pathologies concernées
  2. Définir les indicateurs de chacune de ces pathologies qui pourraient être utilisés comme moyen diagnostique (vaginaux, sanguins, urinaires, etc.)
  3. Définir les pathologies à identifier chez la patiente asymptomatique et la patiente symptomatique
  4. Identifier les différents types d’outils diagnostiques existants qui pourraient être utilisés
  5. Identifier les contraintes techniques
  6. Faire des recommandations pour de nouveaux outils diagnostiques.

Participants :

WS: Workshop
Lieu: Room 7/8 Date : Heure: -